Centre de formation Loi Alur à Paris pour les Agents Immobiliers

Notre centre de formation parisien vous propose des dizaines de formations en présentiel, chacune assurée par un de nos experts de la région. Consultez notre agenda et réservez votre prochaine session de formation ou contactez-nous et nous étudierons ensemble un parcours personnalisé pour vous et vos collaborateurs. Vous pouvez également choisir et commencer immédiatement une formation dans notre catalogue E-Learning.

En Île-de-France, suivez ces formations en présentiel

Nos formations se font dans notre centre ou directement dans vos locaux dès 5 personnes

Agence de Paris

52, boulevard Sébastopol – 75003 Paris
01 72 74 55 11[email protected]

Réservez votre formation

Réservez votre formation

decembre, 2022

Agence de Paris

52, boulevard Sébastopol – 75003 Paris
01 72 74 55 11[email protected]

Une autre formation vous intéresse ? Contactez-nous

Une autre formation vous intéresse ? Contactez-nous

« * » indique les champs nécessaires

Nom, prénom*
Vous êtes intéressés par :
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Nos experts à Paris

Dominique-Paul Dailly

Il a acquis une pratique de la gestion , de la commercialisation , du développement  (…)

Christelle Regis

Utiliser la puissance du marketing digital et d’internet pour générer plus de ventes (…)

Isabelle Boublil

Entrepreneuse dans l’âme, son objectif : former les talents de demain dans l’immobilier (…)

Frédéric Gauthier

25 ans d’expérience sur le terrain passé à faire de la conception et de la maîtrise d’œuvre (…)

Valérie Van Audenhove

Gérer ses émotions pour mieux appréhender les situations dans les métiers de l’immobilier (…)

Charlotte Imoléon

Il est fondamental d’adopter les bons gestes et d’ajuster sa posture en tant qu’agent (…)

Où nous trouver ?

Formation obligatoire loi Alur : centre de formation Paris

L’obligation de formation des agents immobiliers est actée par la loi Alur ou loi Duflot 2 en date du 24 Mars 2014. C’est une loi qui apporte de nombreuses modifications à la profession et aux règles en matière d’immobilier. Loi Alur ou Accès au Logement et Urbanisme Rénové, a pour but de protéger le locataire et d’obliger le bailleur à certaines obligations en vue d’une meilleure transparence et d’une lutte contre les logements précaires. Le législateur s’est donné pour mission d’imposer un cadre légal et une plus grande transparence entre les différents acteurs de l’immobilier.

Cadre légal : l’obligation de formation pour les titulaires d’une carte professionnelle

La loi ALUR est la source de nombreuses questions pour les professionnels de l’immobilier. Mais le législateur est là pour y répondre au travers de différents décrets. Les professions immobilières doivent avoir accès facilement aux formations, un droit ou plutôt un devoir indispensable pour une révolution entreprise dans l’immobilier.

Une formation obligatoire

Pas de controverse, à partir du 1er Avril 2016, la formation est obligatoire. Trois types de professionnels sont touchés:

  • Les agents immobiliers
  • Les administrateurs de biens
  • Les syndics

Il est important de noter que les salariés ou non, qui s’engagent ou exercent, pour le compte d’un titulaire de cartes pro, devront également suivre cette obligation de formation.

Quelques mesures de transition ont été prises durant les premières années, mais depuis, impossible de se soustraire à cet impératif sous peine de perdre son habilitation.

Quelles sont les sanctions possibles ?

la réponse est simple, cela entraînera le non renouvellement de la carte pro….Et donc l’impossibilité d’exercer sa profession. On parle de différentes cartes professionnelles tel que T, G, S ou M.

  • T pour Transactions sur immeubles et fonds de commerce
  • G pour Gestion Immobilière
  • S pour Syndic de Copropriété
  • M pour marchands de listes

Ce sont des cartes qui sont délivrées par la CCI, chambre de commerce et de l’industrie.

Quel est le contenu de cette formation

Les différentes formations doivent bien évidemment avoir un lien avec l’activité professionnelle, et donc avec l’immobilier. Par exemple, il est possible de suivre un cours sur la photographie, mais à condition que celui-ci évoque les caractéristiques des photos dans l’activité immobilière.

Un agent pourra développer ses compétences grâce à un formateur spécialisé dans le commercial, la vente, le juridique, droit immobilier ou la gestion locative….La liste est non exhaustive.

Cependant, deux formations sont obligatoires, à savoir déontologie et lutte contre la discrimination. Le cours sur la déontologie est d’une durée de deux heures, une obligation imposée par décret. Plus récemment, un soin a été apporté à la lutte contre la discrimination, un module pré-requis au renouvellement de votre carte.

Il est également important de rappeler que les professionnels de l’immobilier se doivent de suivre un cursus de 42 heures sur trois années consécutives (ou 14 heures par an). A l’issue de vos heures, votre organisme vous livrera une certification ou une attestation justifiant l’ensemble des heures effectuées. Cette attestation est obligatoire et devra être remise à la chambre de commerce et de l’industrie.

Quels sont les organismes formateurs

Aujourd’hui, vous avez la possibilité de trouver un centre de formation dans la plupart des grandes villes comme Paris, Bordeaux, Lyon. De nombreuses dates sont possibles, n’hésitez pas à nous contacter. Vous pourrez y développer de nouvelles compétences, ou faire évaluer vos connaissances.

Rassurez-vous, il est possible de suivre toutes ces formations en présentiel ou à distance. Un avantage indiscutable pour les emplois du temps les plus chargés. Les 14 heures de cours peuvent être étalées sur plusieurs journées, là encore on cherche à aider les professionnels de l’immobilier en limitant les contraintes.

Votre organisme de formation doit être enregistré ou avoir en cours un dépôt de déclaration d’activité.

Pour une prise en charge de vos frais de formation par OPCO, il est important que votre organisme de formation soit certifié soit Datarock, soit Qualiopi.

Le marché de l’immobilier à Paris: un secteur en hausse continue

Paris est la capitale du luxe, du tourisme, de la culture et de la France. Un savant mélange qui en fait, une zone d’attractivité importante. Le marché de l’immobilier est en hausse depuis de nombreuses années, une évolution constante malgré quelques accidents comme la crise du COVID.

La population intra-muros s’élève à plus de deux millions d’habitants. Mais il ne faut pas oublier la proche banlieue et ses 414 communes. La population s’élève alors à plus de 10 millions d’habitants, un chiffre conséquent qui explique l’importance du secteur immobilier sur Paris et sa proche banlieue.

Un marché immobilier attrayant

Paris est l’une des villes les plus visitées dans le monde entier. Elle attire pas moins de 14 millions de touristes, hors phénomène exceptionnel comme la crise du COVID. Des retombées commerciales pour de nombreux commerces, mais également pour l’immobilier.

Si le tourisme joue un rôle important, il ne faut pas sous-estimer l’attractivité de Paris, qui reste un centre économique important, qui attire de plus en plus des personnes à la recherche d’un emploi.

Un investissement fiable grâce à une tendance à la hausse

Les tarifs sur le marché immobilier sont parmi les plus élevés en France. Mais si on étudie les tendances, on observe assez rapidement que les prix sont à la hausse depuis plus de 25 ans. Les raisons sont multiples: des offres immobilières restreintes, forte attractivité, tourisme de masse.

Il y a eu un léger ralentissement de la hausse en période de COVID, mais c’est un phénomène exceptionnel. La rentabilité d’un investissement se mesure sur le long terme, et non à court terme.

Paris, un marché immobilier disparate

Statistiquement, Paris est la ville de France où le prix du mètre carré est le plus élevé, c’est une évidence. Cependant, les différences de prix entre les différents arrondissements peuvent être importantes. Lors d’une étude en Avril 2021, on pouvait constater qu’un même bien pouvait se vendre à 8590 le mètre carré dans un arrondissement périphérique alors qu’un autre bien du même type se vendait à 13900 euros le mètre carré en plein centre de Paris. Une différence énorme qui résume bien le fait qu’il n’existe pas un marché immobilier homogène, mais de multiples marchés avec des caractéristiques locales.

Rejoignez-nous pour valider vos heures de formation. N’hésitez pas à nous contacter si vous désirez de plus amples informations.

X